Comment identifier les mauvais payeurs ?

Tant dans la location ou colocation que dans la production de biens et services, les mauvais payeurs peuvent être nombreux. Ce sont généralement les principales causes de la grogne des prestataires de services et des propriétaires. Afin de limiter notamment les risques liés à ce genre d’individus, bien choisir vos clients s’avère nécessaire. Encore faut-il savoir identifier aussi les mauvais payeurs.

Qui sont-ils réellement? Cet article fait le point.

Ceux en difficultés financières

Les mauvais payeurs  sont avant tout les personnes qui sont en difficultés financières. C’est la raison pour laquelle il importe de toujours demander un relevé d’identité bancaire à vos locataires avant de signer un bail. Une bonne situation financière au moment de la négociation du contrat ne suffit pas. Il faut présenter une stabilité financière sur plusieurs années pour se targuer ne pas être un mauvais payeur.

Le fichage dans la liste rouge de la Banque de France peut être considéré comme un signe de mauvais paiement. Malgré un lissage de la situation financière des mauvais payeurs, leur réputation reste entachée par les incidents bancaires de toutes sortes. De quoi vous faciliter les recherches.

Les personnes en CDD, en intérim ou qui n’on pas d’emploi fixe, voire sont au chômage, peuvent également être classé d’office dans la liste des mauvais payeurs. Ils présentent en effet énormément de risque.

Ceux fichés sur les sites de mauvais payeurs en ligne

Aujourd’hui, plusieurs particuliers se sont alliés pour lutter contre les mauvais payeurs. Un site contre les mauvais payeurs leur est dédié pour qu’ils puissent s’avertir entre eux. N’importe qui peut ficher un mauvais payeur dans la banque de données en ligne. La démarche est 100 % gratuite et ultra facile. Il suffit de remplir un formulaire sur les sites dédiés. En faisant quelques recherches sur ces plateformes dédiées, vous trouverez des noms de mauvais payeurs que vous pouvez comparer à votre client avant de vous engager pour minimiser les risques.

Attention cependant aux délations calomnieuses. Les professionnels derrière le site de dénonciation font des recherches sur chaque nom et information qui leur sont transmises. Pendant la démarche de dénonciation, vous devez non seulement déclarer le nom du mauvais payeur, mais également donner des renseignements vous concernant. Ainsi, les victimes de votre mauvaise foi, si tel est le cas, peuvent se retourner contre vous. Il vaut mieux donc avoir des preuves à l’appui avant de procéder au risque d’être victime d’un procès e réparation de préjudice subit.

Ceux qui ne présentent pas de bonnes garanties

Les banques ont tout compris. Si les emprunteurs qui ne présentent pas de bonnes garanties ont du mal à obtenir un prêt, ce n’est pas un hasard. En effet, ils présentent davantage de risque. Pour ces établissements, les mauvais payeurs sont ceux qui n’ont pas de caution, pas d’hypothèque et qui présente une qualité d’assurance emprunteur minime.

Dans le cadre d’une prestation de service classique ou un bail de location d’appartement et de maison, un mauvais payeur pourra donc se définir comme une personne qui ne présente pas de bonnes lettres de recommandations et qui ne présente pas une bonne réputation sur le marché. Pour les identifier, vous devez faire quelques recherches. Internet est là pour vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *