Les Sept Mercenaires

Les Sept Mercenaires Les habitants du petit village d’Ixcatlan sont constamment rançonnés par une bande de truands grossiers. Las de leurs coups de force, les paysans décident de réagir et envoient une délégation de l’autre côté de la frontière avec pour mission d’acheter des armes et de recruter quelques mercenaires pour les défendre. Sept hommes acceptent leur proposition. Sous les ordres de Chris (Yul Brynner), qu’ils choisissent pour chef, ils apprennent aux villageois à se battre et construisent une fortification pour protéger les habitations. La première attaque des bandits se révèle peu efficace… Adaptation grandiose du film japonais» Les sept samouraïs », « The magnificent seven » reste aujourd’hui un des plus grands westerns jamais tournés à Hollywood. Merveille du Technicolor, ce film bénéficie d’un casting qu’aucun producteur actuel ne saurait financer… La pléiade d’acteurs est impressionnante. Tous représentent une caricature différente des « gros durs » de l’époque. Et puis il y a Steve McQueen, Yul Brynner et James Coburn que l’on revoit toujours avec émotion…

Le Banni

Le BanniPlus que le western qu’il représente, «Le banni» s’impose davantage comme le portrait humoristique d’une amitié naissante. Quatre personnages-clés : Billy the Kid, le shérif Pat Garret, Doc Holliday et Rio, la seule femme de l’équipe. Après qu’il ait abattu un homme et que le shérif l’ait blessé, Billy, aidé de Doc, trouve refuge chez Rio. Celle-ci, maîtresse de Doc, lui même vieil ami de Pat, s’éprend du jeune homme qu’elle soigne un mois durant. Souvent, les liens qui unissent les différents protagonistes paraissent flous, mais chacun finit par trouver sa place. Amour, haine et jalousie sont les trois poutres maîtresses de ce film-comédie. Parfois difficilement crédible, « Le banni » reste cependant un agréable divertissement où l’on rit, certes un peu trop souvent, de situations grotesques. Mais le charme de Jane Russell, alors dans la fleur de l’âge, finit par l’emporter sur le ridicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *