Majunga, région à forte potentialité touristique

Madagascar a tellement à offrir en matière de tourisme. Avec ses habitants si accueillants, le passage à Madagascar donne envie à tous les visiteurs d’y rester. Les découvertes incessantes, la curiosité culturelle, le mode de vie donnent l’impression de vivre au sein d’une population originale. En effet, chaque région est composée de plusieurs ethnies différentes ce qui rend chaque interaction unique et inoubliable. Dans cet article, nous allons nous intéresser plus sur la province de Majunga de découvrir à quel point cette partie a à offrir.

Que peut-on dire de cette partie de Madagascar ?

Majunga fut le premier comptoir du centre arabe à Madagascar au XVIIe siècle. Avec le temps, c’est devenu le siège de la royauté Sakalava dont certaines traces sont encore visibles jusqu’à aujourd’hui. C’est un point d’interaction entre les pays d’Arabie, d’Afrique et d’Asie. D’où le métissage du peuple malagasy. Ceci dit, même sans cette information, la religion et l’architecture l’indiquent fortement. La ville de Majunga est animée par sa population accueillante qui se donne rendez-vous pendant les jours festifs le long du bord. Cette ville est marquée par la présence d’un énorme baobab faisant face à la mer donnant un charme aux couchés de soleils. Diverses ethnies de la grande île s’y réunissent et s’y sentent bien dans cette ville : les sakalava, les karanas, les merinas, les betsileos et autres groupes ethnies.

On peut découvrir énormément sur l’origine du peuple sakalava par leur mode de vie. Il y a les tuk-tuks et les scooters collectifs qui sont semblables au moyen de transport le plus connu en Indonésie. Les maquillages traditionnels utilisés par les femmes, souvent utilisées pour repousser les effets brulants du soleil, une pratique que l’on trouve dans certains pays d’Afrique. La culture in Madagascar est très variée et chacun a leur particularité.

Antsanitia, destination touristique par excellence

Comme dans n’importe quelle région de Madagascar, Majunga possède aussi sa part de célébrité grâce au site unique d’Antsanitia. D’après la légende, seul le prince sakalava a pu avoir la capacité à s’entretenir avec les lémuriens. Grâce à cette interaction, il a pu obtenir certains secrets de guérison par les plantes. La vie en plein nature gagne plus d’ampleur dans cette région sans donner de l’important aux conditions matérielles modernes. Le calme, la nature couverte par un sol sableux donnent un climat paisible aux habitants ainsi qu’aux visiteurs. C’est l’idéal pour une destination de détente, mais loin du développement les accès sont difficiles. Les visiteurs sensibles devront s’abstenir.

D’un côté, il y a aussi le parc national d’Ankarafantsika le long de la route nationale n° 4. C’est un site qui abrite plusieurs espèces du règne végétal et quelques espèces animales avec un taux d’endémicité important. Les sites touristiques vers la région de Boeny ne sont pas assez exploités en tant que produit touristique. Or, Majunga peut offrir plus que les autres, car les conditions restent excellentes pour n’importe quelle activité. Le tourisme balnéaire, le tourisme de découverte culturelle, l’écotourisme, le tourisme à but festif, cette ville est l’idéal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *