Bien conserver son CBD selon le produit (fleur, e-liquide, pollen)

Bien conditionné et selon le type de produit, le cannabidiol (CBD) peut rester stable durant plusieurs mois, voire quelques années. Pour le consommateur peu coutumier de ces produits aux nombreuses vertus directement extraits du plant de cannabis, son mode de conservation n’est cependant pas toujours clair. Retour sur les éléments qui peuvent altérer les effets du CBD ainsi que les principales astuces pour bien conserver son CBD, quel que soit le type de produit en votre possession.

Conserver son CBD selon l’environnement

Après achat les produits riches en CBD se conservent généralement au moins un an

Le CBD est une molécule appartenant à la famille des cannabinoïdes. Comme leur nom l’indique, ils sont naturellement produits par le cannabis, également appelé chanvre cultivé. Ils se retrouvent pourtant également dans d’autres plantes, mais aussi chez certaines espèces animales, dont l’Homme. Cela explique donc la propension du corps humain à réagir au CBD, qui interagit directement avec le système nerveux et le système immunitaire.

Afin de contrôler et prolonger les effets du CBD, il convient donc de le conserver dans des conditions prenant compte de sa nature. Directement extrait d’une plante, il réagit par conséquent fortement, comme la plupart des végétaux, à son environnement.

Humidité

Lorsque la plante est vivante, l’humidité constitue une partie de l’apport en eau nécessaire à son développement. Une fois coupée et séchée, une fleur de CBD a au contraire besoin d’un environnement sec et stable, sous peine de rapidement moisir.

Température

Les plants de cannabis light légaux et riches en CBD contiennent, en plus de cannabinoïdes, des terpènes. Ces molécules odorantes naturelles sont responsables de leur parfum si particulier et entrent notamment dans la composition des huiles essentielles. En cas de température excessive, les terpènes perdent de leurs effets et de leurs arômes.

Lumière

Les produits dérivés du cannabis sont bien souvent photosensibles. Une exposition prolongée à la lumière peut, dans le meilleur des cas, faire perdre aux fleurs CBD leurs belles couleurs brunes, vertes ou orangées. Au pire, une huile CBD perd ses effets et devient aussi neutre qu’une simple huile végétale de cuisine.

Air

L’air peut s’avérer aussi néfaste que bénéfique pour une plante. Sans oxygène, le taux d’humidité devient difficilement contrôlable et entraîne des moisissures. À l’air libre pourtant, un produit riche en cannabidiol s’évente, diffuse ses effluves puis perd à la fois en odeur et en effets.

Ces quatre éléments interagissent tous plus ou moins sur les différents produits dérivés du cannabis light et jouent tous un rôle dans leur conservation. Pour autant, selon leur forme, des pratiques légèrement différentes s’imposent pour bien conserver son CBD.

Fleurs de CBD : conserver son cannabidiol à l’état naturel

CBD

Conservées dans un récipient fermé, les fleurs CBD gardent leurs arômes plus longtemps

Les fleurs de CBD constituent le produit le moins transformé puisqu’il s’agit de fleurs entières, coupées directement sur le plant arrivé à maturité puis séchées. Pour profiter le plus longtemps possible de fleurs riches en CBD, il convient d’opter pour un récipient légèrement plus grand que le volume des fleurs afin de laisser un peu d’air circuler à l’intérieur, sans pour autant risquer de les éventer.

Un récipient fermant hermétiquement permet une protection optimale contre l’humidité et une circulation excessive de l’air. Transparent, il se place idéalement dans un placard qui le laissera autant que possible dans la pénombre. Sinon, un contenant teinté et filtrant les UV s’impose, en prenant toutefois garde à ne pas le laisser en pleine chaleur.

Conserver les dérivés de cannabis light solides (résine, pollen, cristaux de CBD)

La résine et le pollen de CBD sont obtenus par extraction des trichomes sur les plants arrivés à maturité. Ces petites vésicules sont gorgées de cannabinoïdes et de terpènes et forment donc un concentré d’effets et d’arômes. Les cristaux constituent quant à eux la forme la plus pure du cannabidiol, en en contenant bien souvent au moins 99%.

Tous conditionnés à l’état solide, ces dérivés sont sensibles à l’humidité qui pourrait en détériorer la texture, mais restent globalement moins fragiles que les fleurs. Conservés dans une boîte à vis, ils peuvent rester stables de nombreux mois.

E-liquides et huiles CBD : prolonger les effets du CBD à l’état liquide

eliquide CBD

Conserver son huile de CBD à l’abri de la chaleur et la lumière est l’idéal

Il existe enfin des produits liquides à base de CBD. Il s’agit principalement d’huiles et de liquides pour cigarettes électroniques, destinés à être vapotés. Sous forme d’huile, la conservation du CBD est proche de celle de n’importe quelle huile essentielle : au mieux dans un flacon en verre teinté qui la protégera de l’air et de la lumière. Pensez à le conserver au frais, mais pas au réfrigérateur afin de ne pas faire figer l’huile.

De la même façon, les e-liquides n’apprécient ni la chaleur, ni la lumière, ni une présence excessive d’air. Une fiole de contenance à peine supérieure à votre volume de liquide au CBD conservée dans un placard sombre est donc parfaite.

Pour conserver votre CBD plus longtemps, sachez également qu’un récipient en verre vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats que le plastique, moins stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *