Le terrain de vos rêves, les 3 points à savoir avant de signer !

Vous êtes parvenu à trouver le terrain de vos rêves ? Avant de signer, il vous faut vérifier certains points, vous poser les bonnes questions avant de vous lancer.

L’état du sol ou l’étude de sol :

Pas d’avoir une vision à rayon X. hein ! Vous ne ferez pas de miracle à ce sujet, mais il faut que vous soyez conscient de ce que vous achetez. Il y a pour se faire deux pistes à creuser. La première, les voisins du terrain en question (vous savez le petit vieux, je vous avais dit de mener une petite enquête de voisinage). Voilà ce que vous devez chercher à savoir :

  • Est ce que votre futur terrain boit l’eau?… sinon, un drainage sera probablement nécessaire. De plus, si il ne boit pas l’eau et qu’en plus vous êtes obligé de faire une fosse toutes eaux, vous risquez quelques soucis en cas d’épandage.
  • Est ce qu’il s’agit d’un ancien terrain agricole ? … si oui, il y a probablement une grande épaisseur de terre végétale, donc attendez à un surcout au niveau fondations. Votre future maison ne peut pas reposer sur la terre végétale, il faudra aller chercher le bon sol.
  • Est-ce que les concessionnaires sont à proximité ? Je me répéte surement mais cela reste un point très important dans l’achat d’un terrain.
  • Justement est-il viabilisé ? oui… très bien mais avec quel concessionnaire ? … sachez qu’il n’est pas obligatoire de viabilisé un terrain avec l’ensemble des concessionnaires (et oui ! dès qu’un terrain peut recevoir l’eau potable, et l’électricité, il est, d’un certain point de vue viabilisé… oh! mince alors! on a pas le téléphone, et comment on va installer notre chaudière dernier cri sans le gaz!).

 Ce terrain est-il compatible avec votre projet ?

Même si vous ne connaissez pas encore quelle sera la forme de votre maison, vous savez assurément ce que vous voulez en terme de surface et d’architecture, alors vérifiez que le PLU (plan d’occupation des sols) est en accord avec ce que vous envisagez.

Profitez de votre passage en mairie pour demander aux services d’urbanisme quels sont les projets qui sont prévus aux alentours de votre futur terrain. Je ne pense à vos futurs voisins, mais à l’éventualité d’autres projets tels que des infrastructures routières ou autres.  

Vous manquez d’informations, vous pouvez aussi avoir recours à RENOV BAT PLUS, qui vous aidera lors de votre choix du terrain et ainsi sa construction.

Les conditions de vente de votre terrain :

Vous devez vous assurer que le bornage sera réalisé par le vendeur. C’est quoi le bornage ? … c’est l’intervention d’un géomètre qui délimitera de manière des plus officielles (y compris physiquement par des bornes sur le terrain) les limites de votre future acquisition. Attention, il n’est pas légalement à charge du vendeur de faire ce bornage.

Lorsque vous achetez un terrain viabilisé, faites bien préciser au vendeur de quels concessionnaires il s’agit et si cela comprend la pose des compteurs où si ils seront à votre charge. En effet, avec l’ouverture de concurrence sur les opérateurs historiques, les terrains sont vendus viabilisés sans compteur. Le principe étant que le client final choisit son prestataire de fourniture en énergie. Un coût en moins pour le vendeur, mais un coût supplémentaires à prendre en compte dans votre projet.

Eviter l’achat d’un terrain avec consignation d’une somme de 5% au titre de la réservation. Ca n’est pas plus obligatoire que ce qui précède mais on ne sait jamais ce qui peut se passer. N’oubliez pas qu’il y a un cap à passer, le permis de construire !

N’hésitez pas à faire entrer ce qui précèdent dans les termes de la négociation.

Le dernier « truc » :

Signez sous réserve d’obtention de vos prêts financiers, mais aussi sous réserve d’obtention du permis de construire. Le vendeur exigera surement que cette réserve soit limitée dans le temps, et si il est intelligent, il mettra une réserve de son coté stipulant « qu’en cas de non obtention du permis de votre fait dans le délai imparti » la vente sera conclue, ou annulée. Dans les faits, si par exemple, vous ne déposez de permis dans les délais qui vous sont impartis, le vendeur pourra vous obliger à conclure la vente, ou à l’annuler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *