Phlébite : comment la reconnaître et comment réagir ?

Reconnue pour son extrême gravité, la phlébite est une pathologie qui est causée par la formation de caillot de sang dans une veine de la jambe, empêchant ainsi la libre circulation du sang à ce niveau de notre organisme et aussi vers les poumons. Cette pathologie peut donc créer une embolie pulmonaire et peut conduire à la mort si rien n’est sur le sujet malade dans l’immédiat. Malgré sa gravité, la phlébite est une pathologie qui se soigne, mais à condition qu’elle soit très vite diagnostiquée et seul la personne qui en souffre peut le signaler. Signalons aussi la phlébite peut-être héréditaire mais ceci ne veut pas dire qu’un sujet qui à un moment donné de sa vie avait développé la maladie donnera forcément naissance à des enfants malade de la phlébite. D’autres facteurs comme le traumatisme, le cancer, l’obésité, la grossesse, les longs voyages, le tabagisme…peuvent causer cette pathologie.

Comment reconnaitre la phlébite ?

Comme toute pathologie, la phlébite peut être rapidement reconnue à travers certains symptômes. Ainsi les trois symptômes qui signaler la présence de la phlébite chez un sujet sont : les douleurs, la lourdeur et le gonflement au niveau du mollet.

Les manifestations des symptômes de la phlébite :

Les douleurs.

Le sujet potentiellement malade ressent des douleurs au niveau son mollet pendant qu’il est au repos. Il peut être parfois tenté de prendre des antidouleurs pour se soulager mais les douleurs reviendront avec insistance.

Les lourdeurs

Le sujet ressent une certaine lourdeur inhabituelle toujours au niveau de son mollet qui s’ajoute aux douleurs. A ce stade, le sujet aura peut-être du mal à se convaincre qu’il est souffrant de la phlébite.

Le gonflement de la jambe.

Le gonflement de la jambe suspecté est le troisième signal qui doit finalement alerter le sujet de la présence dans son organisme d’une telle pathologie et pour qu’il se rende à l’hôpital pour recevoir le plus rapidement possible les soins appropriés.

Mais en cas de doute en présence de l’un ou l’autre de ces symptômes chez un sujet, il est fortement recommandé de se rendre à l’hôpital pour une consultation en urgence chez un médecin vasculaire qui pourra confirmer le diagnostic.

Comment réagir face à un diagnostic positif de la phlébite ?

La phlébite est une pathologie grave mais qui se soigne si le sujet est vite pris en charge. Son traitement se fait sur la prise des médicaments anticoagulants pour faire fondre le caillot de sang formé dans la veine. Pendant le traitement, li est recommandé de porter des chaussettes de rétention pour faciliter un retour veineux au niveau du mollet et de la cheville. La marche régulière est aussi prescrire pour facilité la circulation du sang pendant le traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *