Eliminer les rides du visage : médecine esthétique ou chirurgie ?

En prenant de l’âge, les premiers signes de vieillissement se forment sur le visage, le cou et le décolleté. Une perte de densité cutanée se produit et des rides se creusent ce qui donne à la personne un air triste et toujours fatigué. Ces modifications sont parfois difficiles à accepter et peuvent même être déprimantes. Pour corriger l’affaissement des tissus et pouvoir se réconcilier avec soi-même en douceur plusieurs gestes dermatologiques peuvent être effectués tels que les injections, les peelings ou le laser. Ces techniques peu invasives se limitent aux tissus superficiels, elles peuvent être efficaces si le relâchement cutané est léger, leurs effets sont temporaires et elles nécessitent un entretien fréquent. Pour un résultat optimal et une conservation des bénéfices, plusieurs séances sont nécessaires. Lorsque les rides sont plus profondes et une transformation radicale et durable est souhaitable le recours à la chirurgie esthétique sera plus efficace et les résultats seront particulièrement spectaculaires. Parmi les interventions chirurgicales les plus sollicitées en Tunisie, nous trouvons le lifting cervico-facial qui est le plus souvent associé à une blépharoplastie.

Qu’est-ce qu’un lifting cervico-facial ?

Le lifting cervico-facial est une intervention de la chirurgie esthétique qui a pour principal but de traiter le relâchement de la peau et de corriger les effets du vieillissement qui altèrent l’aspect de l’ovale du visage et du cou tout en atténuant considérablement les rides. Cet acte chirurgical permet de retendre la zone temporale, la zone cervicale et la zone jugale en traitant l’insuffisance ou l’excès des tissus graisseux et en supprimant les bajoues. Cette intervention chirurgicale aide le patient à retrouver un angle cervico mentonnier de jeunesse et un regard ouvert ce qui redonne harmonie et volume au visage. Le lifting du visage et du cou agit non seulement sur la peau qu’il remet en tension, mais également sur les muscles sous-jacents.

Comment se déroulent les consultations avant l’intervention ?

La première consultation permet au chirurgien d’écouter son patient et de comprendre ses attentes en termes de rajeunissement. Lors de cette consultation, la réalisation d’un bilan préopératoire conforme aux prescriptions du médecin traitant est obligatoire. Le chirurgien plasticien sera en mesure d’effectuer un examen clinique lui permettant d’étudier les caractéristiques cutanées et de s’assurer de l’absence de contre -indications liées à ce type d’intervention.
Quelques recommandations seront présentées telles que l’arrêt du tabac au minimum un mois avant et quinze jours après l’opération, pour faciliter la cicatrisation et réduire le risque de nécrose cutanée. Il faut également s’abstenir de manger et de boire six heures avant l’intervention. Afin d’éviter tout risque hémorragique, le médecin demande à son patient d’arrêter la prise d’aspirine et d’anti coagulants quinze jours avant cette intervention. Pour limiter le risque d’infection un lavage des cheveux avec un produit antiseptique le jour précédant l’opération est recommandé.

Comment se déroule cette intervention chirurgicale ? 

L’opération de chirurgie esthétique du visage peut être effectuée sous anesthésie générale ou sous neuroleptanalgésie. Le type d’anesthésie dépend de la nature des gestes qui seront effectués, de l’état de santé du patient et de son choix. Cette intervention peut durer entre deux heures et quatre heures, cette durée varie en fonction des transformations à effectuer. Le chirurgien pratique une incision au niveau de la tempe qui suit l’oreille au niveau interne, elle sera cachée dans les cheveux et au pourtour de l’oreille. L’emplacement de cette incision chirurgicale permet de garantir la discrétion de la cicatrice. La stratégie d’intervention sera établie en fonction des corrections exigées par chaque patient, une lipostructure ou une liposuccion des joues et du cou peuvent être effectuées dans le même temps opératoire pour donner de meilleurs résultats.

A partir de ces incisions, un décollement est pratiqué sous la peau ce qui permet une remise en tension adaptée du plan musculo-aponévrotique tout en préservant les expressions naturelles de chaque visage.
L’étendue des incisions varie en fonction du relâchement des tissus et du résultat souhaité. La peau est ensuite redrapée sur les nouveaux volumes en supprimant l’excédent cutané et des sutures seront effectuées sans tension. En fin d’intervention, un pansement faisant le tour de la tête est réalisé et sera retiré le lendemain de l’intervention.

Quelles sont les suites opératoires ?

L’intervention est peu douloureuse, elle est surtout gênante avec une sensation d’inconfort et de tension désagréable au niveau du visage et du cou qui peut durer quelques semaines après l’intervention. Un résultat parfaitement naturel et qui dure en moyenne dix ans est obtenu. Quelques effets secondaires peuvent se produire tels que des œdèmes et des ecchymoses qui peuvent s’accentuer le deuxième jour mais qui finissent par disparaître au bout de deux semaines. Durant les dix premiers jours qui suivent l’intervention il est fortement recommandé d’éviter toute sorte d’effort violent, la reprise des activités professionnelles est possible après cette période. En ce qui concerne l’activité sportive, elle peut être reprise après un mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *