Les actes à poser pour plâtrer un mur

Avant de poser un revêtement mural, comme la peinture, il est d’abord très intéressant de plâtrer le mur. Ainsi, on obtiendra une surface plane, lisse et solide sur laquelle aucune disparité n’est visible. Le plâtrage est également une démarche qui permet de fermer les trous et les fissures provoqués par l’usure ou par les clous et vis. Toutefois, un diagnostic complet du mur est fortement recommandé en amont pour avoir la certitude de son parfait état. Après, il y a une série d’actes à poser pour réaliser le plâtrage.

Préparer le mur, un préalable

Vous ne devez pas commencer le plâtrage de votre mur sans au préalable bien le préparer et prendre certaines précautions. Il est ainsi bon de recouvrir le sol d’une bâche en plastique afin de le protéger. Un papier journal fixé à l’aide d’un ruban adhésif peut aussi faire l’affaire. Le retrait des prises de courant et la coupure de l’électricité sont envisageables pour une question de sécurité. Procédez ensuite au nettoyage du mur en vous servant d’une éponge, d’un produit de lessive et de l’eau. Après, une attente de quelques minutes est nécessaire avant de poncer en utilisant un papier de verre. 

Pour avoir la certitude de la réalisation optimale de cette préparation, il est préférable de faire appel à un entrepreneur spécialisé en plâtrage à Montréal. Ce dernier, en plus, s’assurera de l’élimination totale de la poussière en passant sur le mur un chiffon sec et doux et une éponge humide qu’il rincera régulièrement. Le plaquiste viendra avec les équipements dont l’utilisation s’impose pour que la surface reçoive l’enduit dans d’excellentes conditions. 

Les étapes à suivre pour plâtrer idéalement un mur

Après avoir préparé le mur, le spécialiste du plâtre passe aux choses sérieuses. Il effectue le plâtrage en suivant plusieurs étapes. La toute première est de préparer l’enduit. Le professionnel utilise de préférence un enduit en poudre qu’il mélange avec de l’eau pour obtenir une pâte homogène. Celle-ci doit coller sans couler. 

La deuxième étape est l’étalage du plâtre. Pour cela, l’artisan se sert de couteaux à enduire et travaille généralement par bande de 1 mètre de large. Il commence le plus souvent par le haut du mur et incline à 45 degrés le couteau. S’il est gaucher, il commence par le côté gauche du mur. Par contre, c’est par le côté droit qu’il débute s’il est droitier. Il procédera ainsi même si le mur avait subi antérieurement un traitement à cause de la présence d’amiante dans le stucco. Le plaquiste applique d’abord une fine couche et progresse en rajoutant au fur et à mesure du plâtre pour obtenir l’épaisseur qui convient.

L’étape suivante est le séchage. Il dure en général 24 heures. Après, le mur doit être humidifié avec de l’eau pour l’application de la deuxième couche. Le plaquiste s’exécute comme il l’a fait pour la première couche. 

La dernière étape consiste à frotter l’enduit de plâtre durci. Des mouvements circulaires sont effectués à cet effet à l’aide d’une plâtresse avec éponge. Cela permet d’obtenir une laitance de plâtre qui imposera un lissage ultérieur. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *