Tout savoir sur les étapes de planification de projet

La planification de projet est une étape cruciale, voire même vitale pour le projet en lui-même. La planification a pour objet de découper le projet afin de gérer au mieux tous les détails lors de son accomplissement. Pour réussir cette démarche de planification, il convient de suivre des étapes incontournables.

Les premières étapes

La première étape et non la moindre lors de la planification de projet est le découpage. Ici, l’objectif est de découper le projet de manière chronologique grâce à des outils spécifiques comme le logiciel de gestion agile Nutcache. Dans chaque phase chronologique, il convient de définir tous les détails relatifs à son accomplissement comme les charges, les différentes tâches et même les ressources.
Une fois toutes les tâches listées pendant la première étape, ordonner par ordre de priorité. Les tâches sont ainsi hiérarchisées tout en vérifiant leurs interdépendances. Ceci afin d’éviter les éventuels problèmes en cours de route. Il est important de décrire en détails les principaux livrables. Il est possible de découper les livrables en sous-livrables et les tâches en sous-tâches pour une meilleure réalisation.

L’ordonnancement à l’identification des risques

Dans l’étape de l’ordonnancement, il faut décider de l’ordre de réalisation des projets. En outre, c’est dans cette étape que l’on identifie les tâches séquentielles et les tâches peuvent être réalisées en parallèle.
Vient ensuite le planning. Le planning est un outil indispensable face à la réalisation de projet. Clairement, après l’ordonnancement, il convient d’estimer les coûts, les tâches à accomplir et d’imposer un deadline. Le planning projet permet de suivre de près la réalisation de tous les travaux en fonction de ces contraintes.
L’identification des risques est la dernière étape de la planification projet. Ici, le but est d’anticiper les éventuels problèmes pouvant survenir au cours de la réalisation. Notons que ces problèmes impactent négativement sur le projet. Ainsi, dans cette étape, différents facteurs sont pris en compte comme la disponibilité des locaux, des ressources matérielles et humaines, le délai de recrutement ou encore la difficulté de certaines tâches. Pour gérer ces risques, il est possible d’user de la matrice des risques.

La qualité avant tout !

La planification de projet d’une très bonne qualité est vitale. Pour atteindre cette qualité, remplir impérativement quelques conditions. Dans un premier temps, la notion de hasard est à exclure! Dans cet ordre, lister de manière exhaustive toutes les tâches à accomplir. Tous les éventuels risques doivent également être identifiés minutieusement. Bien entendu, il est impératif de faire un suivi efficace de la réalisation de chaque phase du projet. Pour faciliter au mieux ce travail de suivi, la recommandation est de mettre en place un tableau de bord. Le tableau de bord exclut tous les risques de dérapage en vue d’un projet livré dans les temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *