Tout comprendre sur la pompe à chaleur air-eau

En puisant l’énergie de l’air ambiant, une pompe à chaleur air-eau est capable d’assurer le chauffage de l’eau chaude sanitaire dans votre maison. Cet appareil vous offre une rentabilité correcte pour lutter contre la précarité énergétique. Voyons comment cela fonctionne.

Pompe à chaleur air-eau : comment fonctionne-t-elle ?

Une pompe à chaleur ou encore une PAC air-eau est un appareil qui permet de chauffer l’eau de votre logement.

Le dispositif de chauffage se compose d’une unité extérieure qui capte les calories dans l’air et le transmet ensuite dans le circuit de chauffage et d’eau chaude avec l’aide de l’unité intérieure.

C’est le principe de fonctionnement en général, mais pour vous apporter une meilleure illustration, on va entrer un peu dans les détails. Tout d’abord, l’évaporateur a pour rôle de transformer le fluide frigorigène (à l’état liquide) qui capte les calories dans l’air extérieur en gaz.

Ce dernier chauffe et c’est au tour du compresseur de prendre le relais qui va donc générer une vapeur à haute pression. Ensuite le mécanisme s’enchaîne avec le condenseur qui permet à la vapeur haute pression de repasser à l’état liquide afin qu’il puisse circuler dans le système de chauffage.

Enfin, le détendeur termine le cycle en diminuant la pression pour que l’évaporation puisse être rendue possible.

Si vous cherchez plus d’informations sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur air eau, rendez-vous sur https://www.avechollande.fr/maison/comment-fonctionne-une-pompe-a-chaleur-air-eau/

Petit focus sur la consommation électrique d’une pompe à chaleur air-eau

Dans le cadre de tout savoir sur cet appareil de chauffage, il est aussi important de comprendre son fonctionnement sur le plan de la consommation. Bien que la pompe à chaleur air-eau utilise l’énergie renouvelable de l’air, elle nécessite tout de même de l’électricité, notamment le compresseur.

En effet, le compresseur est un moteur électrique qui demande une puissance électrique d’environ 1 kWh. Cette énergie lui permet de restituer 3 kWh de chaleur. On appelle ce rapport entre la consommation électrique et la chaleur produite COP ou Coefficient de Performance.

Dans une bonne condition climatique, ce COP est au niveau de 3 pour une pompe à chaleur air-eau. Par contre, le COP est susceptible de diminuer si la température extérieure est assez froide.

L’équipement d’appoint pour garantir le bon fonctionnement d’une PAC air-eau

Même si une pompe à chaleur air-eau propose des performances remarquables et vous donne la possibilité de faire d’énormes économies d’énergie, sachez qu’il est parfois nécessaire d’avoir un système de chauffage d’appoint. C’est souvent le cas quand vous habitez dans une région avec une température qui descend souvent à moins de 0 °C. Quand vous couplez un chauffage d’appoint avec une pompe à chaleur air-eau dans cette condition, la performance de cette dernière augmente considérablement. Votre confort thermique sera donc amélioré. Toutefois, si la pompe à chaleur est toujours capable d’offrir une performance optimale, c’est elle qui se charge de tout. Dans le cas contraire, c’est au tour du chauffage d’appoint d’entrer en action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *